08.03.2012, Düsseldorf / Allemagne

 

Objectifs ambitieux atteints pour 2011

 

Téléchargements additionnels

 
 / 
Télécharger web print
Tout voir
 

Contact

Nom Stéphanie Coignard
  Corporate Communications France
Phone +33-1-46-84-92-23
Fax +33-1-46-84-92-97
Email Envoyer un e-mail

Nom Fleur Broca
  Burson Marsteller
Phone +33-1-41-86-76-76
Fax +33-1-41-86-76-51
Email Envoyer un e-mail

Nom Anne Hervoche
  Burson Marsteller
Phone +33-1-41-86-76-76
Fax +33-1-41-86-76-51
Email Envoyer un e-mail

Ventes et résultat à un niveau record pour Henkel

  • Accroissement des ventes de 3,4 % à 15 605 millions d'EUR (organiquement : +5,9 %)
  • Résultat d'exploitation après ajustement* : plus 9,0 % à 2 029 millions d'EUR
  • Marge EBIT après ajustement* : plus 0,7 point à 13,0 %
  • Résultat ajusté* par action préférentielle (EPS) : plus 11,3 % à 3,14 EUR
  • Progression à deux chiffres dans les régions de croissance (organiquement : +10,8 %)
  • Proposition de dividendes plus élevés : plus 11,1 % à 0,80 EUR par action préférentielle
  • Objectifs financiers pour 2012 confirmés

« 2011 a de nouveau été une excellente année pour Henkel. En dépit d’importants défis rencontrés dans un environnement économique instable, nous avons pleinement atteint et même en partie dépassé nos objectifs ambitieux. Jamais les ventes et le résultat n'ont été aussi élevés », a indiqué Kasper Rorsted, Président du Comité de Direction de Henkel. « La nouvelle expansion de notre position sur les marchés en croissance avec une progression à deux chiffres a constitué un facteur essentiel de la forte performance réalisée par Henkel. En 2011, nous avons accompli des progrès considérables et posé les jalons de notre réussite pour l'avenir. Partant de cette base, nous sommes très confiants dans l'atteinte de nos objectifs financiers pour 2012, objectifs que nous avions formulés en 2008. »

S'agissant de l'exercice 2012, Kasper Rorsted a ajouté : « L'environnement économique reste un défi et il est aujourd'hui sensiblement plus fluctuant que par le passé. Nous devons donc sans cesse nous adapter pour pouvoir réagir de manière rapide et flexible à un environnement changeant. Dans l'ensemble, nous considérons que Henkel y est bien préparé. Nous comptons sur une croissance organique des ventes comprise entre 3 et 5 %. Pour la marge EBIT ajustée, nous nous attendons à une hausse à 14 % ainsi qu'une amélioration du résultat ajusté par action préférentielle d'au moins 10 %. »


Durant l'exercice 2011, Henkel a réalisé des ventes de 15 605 millions d'EUR dans un environnement économique marqué par des défis, ce qui représente une progression de 3,4 % par rapport à la valeur de l'année précédente. Organiquement, c’est-à-dire après ajustement des effets liés aux opérations de change, aux acquisitions et désinvestissements, les ventes ont même augmenté de 5,9 %.

Tous les secteurs d'activité ont continué d'étendre leurs parts dans les marchés concernés et ont contribué à ce développement positif. Le secteur d'activité Adhesive Technologies a réalisé une croissance organique de ses ventes de 8,3 % en atteignant une nouvelle valeur record de 7 746 millions d'EUR. Le secteur d'activité Cosmétiques a maintenu sa forte tendance à la croissance enregistrée au cours des années précédentes. Avec une croissance organique de ses ventes de 5,4 %, il a été sensiblement plus fort que le marché en grande partie en baisse. Le secteur d'activité Détergents & Produits d'Entretien est parvenu à une bonne augmentation organique de ses ventes de 2,9 % sur un marché en légère régression.

Après ajustement des produits et des dépenses exceptionnels ainsi que des dépenses de restructuration, le résultat d'exploitation ajusté s'est amélioré de 9,0 % pour passer de 1 862 millions d'EUR à 2 029 millions d'EUR. Les trois secteurs d'activité ont contribué à cette progression. Le résultat d’exploitation (EBIT) a augmenté de 7,8 % par rapport à la valeur de l'année précédente pour passer à 1 857 millions d'EUR.

Malgré la hausse sensible des prix de marché pour les approvisionnements, la rentabilité des ventes ajustée (marge EBIT) s'est accrue de 0,7 point, passant de 12,3 % à 13,0 % et a donc atteint la valeur prévue. La rentabilité des ventes s'est élevée à 11,9 % alors qu'elle était de 11,4 % l'année précédente.

Le résultat financier s'est amélioré de 16 millions d'EUR en passant à -155 millions d'EUR. Ceci s'explique principalement par l'endettement net plus bas. Le taux d'imposition s'est élevé à 24,6 % et a donc été de 1,8 point inférieur à celui de l'année précédente.

Comparé à l'année précédente et après déduction des participations minoritaires, le bénéfice net ajusté de l'année a augmenté de 11,4 % en passant de 1 217 millions d'EUR à 1 356 millions d'EUR. Le bénéfice net de l'année s'est élevé à 1 283 millions d'EUR alors qu'il était de 1 143 millions d'EUR l'année précédente. Après déduction des participations minoritaires se montant à 30 millions d'EUR, le bénéfice net de l'année s'est élevé à 1 253 millions d'EUR (année précédente : 1 118 millions d'EUR). Le résultat ajusté par action préférentielle (EPS) a augmenté de 11,3 %, passant de 2,82 EUR l'année précédente à 3,14 EUR. Avant ajustement, l'EPS s'élevait à 2,90 EUR par comparaison à 2,59 EUR l'année précédente.

Le Comité de Direction, le Conseil de Surveillance et le Comité des Actionnaires proposeront à l'Assemblée Générale d'augmenter le dividende par action préférentielle à 0,80 (année précédente : 0,72) EUR et le dividende par action ordinaire à 0,78 (0,70) EUR.

Le rapport du fonds de roulement net et des ventes s'est élevé à 7,3 % et a donc été légèrement supérieur au niveau de l'année précédente. L'endettement net au 31 décembre 2011 se montait à 1 677 millions d'EUR et a donc été inférieur de 666 millions d'EUR à la valeur de l'année précédente.

Développement des secteurs d'activité

Dans le secteur d'activité Détergents & Produits d'Entretien, les ventes ont pu être organiquement augmentées de 2,9 %. La croissance s'est ainsi avérée être sensiblement supérieure au développement des marchés concernés en légère régression. Les prix de vente moyens ont augmenté de 1,6 % alors que l'augmentation des volumes, avec 1,3 %, a contribué à la croissance organique des ventes. Les ventes ont enregistré une légère baisse nominale de 0,3 % à 4 304 millions d'EUR. L'accroissement des parts de marché a été principalement porté par le développement positif enregistré en Europe et en Amérique du Nord.

Toutes les régions ont participé à la bonne évolution des activités. L'Europe de l'Ouest a enregistré une hausse organique de ses ventes et a essentiellement profité du bon développement en Allemagne. En Amérique du Nord, les ventes ont légèrement progressé sur un marché en forte régression et exposé à une concurrence intense. Les régions de croissance ont enregistré un très fort développement.

Le résultat d'exploitation ajusté a augmenté de 1,4 % en passant à 570 millions d'EUR. La rentabilité des ventes ajustée a progressé de 0,2 point à 13,2 %. Dans l'ensemble, l'année 2011 a été marquée par la forte hausse des prix des matières premières. Les augmentations de prix, notamment au second semestre et le maintien des mesures engagées pour réduire les coûts et accroître la rentabilité de la production et de la chaîne d'approvisionnement ont toutefois permis de compenser en grande partie l'influence négative des coûts des matières premières en forte hausse. En raison des dépenses de restructuration plus élevées, le résultat d'exploitation s’est établi à 511 millions d'EUR alors qu'il s'élevait à 542 millions d'EUR l'année précédente.

En 2011, le secteur d'activité Cosmétiques a maintenu son fort rythme de croissance continu. La croissance organique des ventes s'est élevée à 5,4 % et a de nouveau été sensiblement supérieure à celle du marché. Une fois encore, les raisons de ce succès sont les fruits d’un programme d’innovations soutenu. Les ventes ont nominalement augmenté de 4,0 % pour atteindre 3 399 millions d'EUR.

Toutes les régions ont participé à cette bonne croissance, avec des taux d'accroissement à deux chiffres dans les régions de croissance. À cet égard, les plus forts accroissements sont de nouveau venus d'Afrique/Proche-Orient, d'Amérique latine et d'Asie (sans le Japon). L'Europe de l'Est a également atteint une bonne croissance. Sur les marchés matures, les ventes ont également progressé dans toutes les régions. Les marchés matures Asie/Pacifique se sont développés de manière très forte. En Europe de l'Ouest, et notamment en Amérique du Nord, la croissance a été supérieure à celle des marchés concernés.

Le résultat d'exploitation ajusté a sensiblement progressé de 10,5 % en passant à 482 millions d'EUR. Il s'agit du résultat le plus élevé atteint à ce jour par ce secteur d'activité. Par conséquent, la rentabilité des ventes ajustée s'est améliorée de 0,9 point pour atteindre, avec 14,2 %, une nouvelle valeur record. Cette progression s'explique d'une part par les mesures visant à réduire les coûts et à accroître l'efficacité, ce qui a permis de compenser largement l'influence négative exercée par la hausse des coûts des matières premières. D'autre part, la gestion rigoureuse des coûts a contribué à améliorer les marges. Comparé à celui de l'année précédente, le résultat d'exploitation a augmenté de 14,6 % en passant à 471 millions d'EUR et a donc également atteint une valeur record.

Le secteur d'activité Adhesive Technologies a poursuivi sa croissance profitable en 2011. Face à un environnement de marché devenant globalement plus difficile, les ventes ont nominalement augmenté de 6,0 % pour s'établir à une nouvelle valeur record de 7 746 millions d'EUR. La croissance organique, avec 8,3 %, a de nouveau été sensiblement plus élevée que celle des marchés concernés. Cette très forte évolution a été portée aussi bien par les augmentations de prix que par celles des volumes.

Dans l'ensemble, les marchés matures d'Europe de l'Ouest et d'Amérique du Nord ont enregistré une forte progression dans la tranche moyenne d'un pourcentage à un chiffre. Henkel a de nouveau progressé dans les régions de croissance de manière supérieure à la moyenne. Le taux de croissance a été à deux chiffres, la plus forte dynamique revenant à l'Europe de l'Est.

Par rapport à l'année précédente, le résultat d'exploitation ajusté a de nouveau augmenté de manière significative de 14,7 % en atteignant 1 075 millions d'EUR. La rentabilité des ventes ajustée s'est ainsi améliorée de 1,1 point et a atteint, avec 13,9 %, une nouvelle valeur record. Le résultat d'exploitation a pu de nouveau être augmenté en dépassant pour la première fois 1 milliard pour atteindre 1 002 millions d'EUR.

Évolution par région

Dans la région Europe de l'Ouest, les ventes ont progressé de 2,8 % à 5 624 millions d'EUR dans un environnement concurrentiel intense. La croissance enregistrée en Allemagne et en France a été le principal moteur de cette hausse organique des ventes de 2,3 %. Les ventes dans la région Europe de l'Est ont augmenté de 6,2 % à 2 813 millions d'EUR. La croissance organique a même atteint 10,3 % et a été principalement portée par les activités développées en Turquie et l'activité des Adhésifs en Russie. Dans la région Afrique/Proche-Orient, la croissance a été influencée par les événements politiques survenus dans certains pays. Alors que les ventes ont nominalement augmenté de 3,7 % à 934 millions d'EUR, la croissance organique, avec 10,0 %, s'est maintenue dans une fourchette à deux chiffres. Ce résultat a été porté par les taux d'accroissement à deux chiffres des Émirats arabes unis, de l'Arabie saoudite et de l’Algérie.

Les ventes dans la région Amérique du Nord ont légèrement diminué de 0,3 % à 2 716 millions d'EUR en raison des taux de change. Aux États-Unis, la croissance organique des ventes s'est élevée à 4,4 % en dépit d'une attitude de consommation modérée. La région Amérique latine a poursuivi son évolution très forte pour atteindre une croissance de ses ventes de 8,4 % à 1 065 millions d'EUR. La croissance organique des ventes s'est élevée à 11,0 %. L'évolution des activités au Mexique, au Brésil et au Venezuela notamment a contribué à cette amélioration. Dans la région Asie/Pacifique, les conséquences de la catastrophe naturelle au Japon ont mis un frein aux activités. Les ventes ont augmenté de 5,9 % à 2 296 millions d'EUR. Dans l'ensemble, la région a enregistré une très forte croissance organique de 8,6 %, principalement portée par les taux d'accroissement à deux chiffres atteints en Chine, en Inde et en Corée du Sud.

Dans les régions de croissance, à savoir Europe de l'Est, Afrique/Proche-Orient, Amérique latine et Asie (sans le Japon), les ventes ont augmenté de 6,2 % à 6 512 millions d'EUR. Organiquement, les ventes ont progressé de 10,8 %. Cette croissance a notamment été portée par les secteurs d'activité Adhesive Technologies et Cosmétiques avec leurs taux d'accroissement à deux chiffres. Par rapport à l'année précédente, la part des ventes des régions de croissance s'est améliorée, passant de 41 % à 42 %.

Quatrième trimestre 2011

Au cours du quatrième trimestre 2011, Henkel a augmenté ses ventes de 1,9 % à 3 800 millions d'EUR par rapport à la même période l'année précédente. Après ajustement des effets liés aux opérations de change, les ventes ont augmenté de 2,8 %. La croissance organique des ventes s'est élevée à 3,8 %. Le résultat d'exploitation après ajustement des produits et dépenses exceptionnels ainsi que des dépenses pour restructuration a progressé de 12,3 %, passant de 448 millions d'EUR à 502 millions d'EUR. Le résultat d'exploitation (EBIT) de 439 millions d'EUR a été de 15,8 % supérieur à la même période l'année précédente. La rentabilité des ventes après ajustement (marge EBIT) a augmenté de 1,2 point en passant de 12,0 % à 13,2 %. La rentabilité des ventes s'est élevée à 11,5 % après avoir atteint 10,2 % au cours de la même période de comparaison l'année précédente. Après déduction des participations minoritaires, le bénéfice trimestriel net après ajustement a augmenté de 13,2 % par rapport à l'année précédente en passant de 295 millions d'EUR à 334 millions d'EUR. Le bénéfice trimestriel net s'est élevé à 304 millions d'EUR alors qu'il se montait à 254 millions d'EUR à la même période l'année précédente. Après déduction des participations minoritaires se montant à 9 millions d'EUR, le bénéfice trimestriel net s'élevait à 295 millions d'EUR (trimestre de l'année précédente : 249 millions d'EUR). Le résultat après ajustement par action préférentielle (EPS) s'est amélioré de 11,6 % en passant à 0,77 EUR alors qu'il s'élevait à 0,69 EUR l'année précédente ; sans ajustement, il a progressé de 0,58 EUR à 0,68 EUR.

Estimations de ventes et de résultats pour 2012
Pour l'exercice 2012, Henkel s'attend à une croissance organique de ses ventes de 3 à 5 %. Henkel compte poursuivre la tendance positive à la croissance dans ses activités de biens de grande consommation et pouvoir atteindre une croissance de ses ventes dans la tranche basse d'un pourcentage à un chiffre. S'agissant du secteur d'activité Adhesive Technologies, Henkel s'attend à une croissance de ses ventes dans la tranche moyenne d'un pourcentage à un chiffre. Ces dernières années, Henkel a engagé une série de mesures qui ont eu des répercussions positives sur la structure des coûts. Cette année encore, Henkel compte continuer d'adapter ses structures aux conditions de marché sans cesse changeantes et d'appliquer une stricte discipline de coûts. Par ailleurs, l'influence des coûts de matières premières élevés sur le résultat doit être contrée. Ces facteurs contribueront, avec l'augmentation des ventes attendue, à influencer de manière positive l'évolution des résultats. En ce qui concerne la rentabilité des ventes ajustée (EBIT) et par rapport aux valeurs de 2011, Henkel s'attend à un accroissement à 14 % (2011 : 13,0 %) ainsi qu'à une augmentation du résultat ajusté par action préférentielle d'au moins 10 %.

Ce communiqué en français est une traduction de la version originale
Ce Communiqué de Presse contient des déclarations prévisionnelles basées sur ce que la Direction de Henkel AG & Co. KGaA pense être la meilleure évaluation actuelle de l’avenir. Des déclarations axées sur l’avenir sont caractérisées par l’utilisation de termes comme attendre, envisager, planifier, prévoir, partir du principe que, croire, estimer et d’autres formulations de ce genre. Ces informations ne peuvent être garanties en termes de performances futures. Ces déclarations prévisionnelles sont sujettes à des risques et incertitudes qui pourraient faire que les résultats ou la performance actuelle de Henkel AG & Co. KGaA et de ses sociétés affiliées diffèrent matériellement de ceux susmentionnés ou suggérés par ces déclarations. De nombreux risques et incertitudes résultent de plusieurs facteurs qui sont indépendants de la capacité de contrôle ou d’estimation précise de Henkel, tel que le contexte futur des marchés ou les conditions économiques, ainsi que le comportement des autres participants sur le marché. Henkel n’a pas l’intention de et ne s’engage en aucun cas à mettre à jour des déclarations prévisionnelles.

Vous trouverez le rapport pour l'exercice 2011et d'autres informations avec des éléments à télécharger sur l'exercice 2011 ainsi que le lien sur la retransmission de la conférence de presse par téléphone dans notre dossier de presse à l'adresse Internet :
http://www.henkel.com/press/press-conference-annual-and-sustainability-report-2011-34779.htm