• France | Changer de site
  • Contact
  • Ajouter à Mes Favoris
  • Partager
Menu
Recherche

5 juil. 2018  Paris

Offrir une deuxième vie à ses objets

Réparation et recyclage : une tendance à la Une !

Réparer de vieux objets pour continuer à les utiliser fait partie intégrante de nombreux modes de vie modernes et durables. Les travaux manuels, le troc ou encore les réparations participent à un mouvement global auquel Henkel Adhesive Technologies contribue.

Réparer, améliorer, donner une seconde vie à un objet... Tout cela peut être fait simplement grâce à la colle Loctite Kintsuglue de la branche Adhesive Technologies. Inspirée par l'art japonais du Kintsugi, cette colle modulable permet de reconstruire avec flexibilité et de transformer une grande variété de matériaux. Par exemple, Kintsuglue peut être utilisé pour réparer des coques de protection, protéger des câbles électriques, arrondir les coins saillants des meubles ou servir de crochet adhésif. Cette colle imperméable peut être formée et ajustée à la main, elle commence à durcir au bout de 30 minutes et peut être retirée et réutilisée par la suite. En noir, blanc ou même peinte avec des couleurs vives, la colle Kintsuglue peut aussi bien rester invisible ou faire ressortir l’esprit créatif de leur auteur. Et surtout, elle redonne vie à vos objets !

862350

Open Slideshow Pattex Kintsuglue lässt sich leicht von Hand formen

Loctite Kintsuglue est facilement modelable à la main.

Open Slideshow Dank seiner flexiblen Eigenschaften kann Kintsuglue beispielsweise um beschädigte Kabel von Ladegeräten gewickelt werden.

Kintsuglue peut facilement se positionner autour des éléments comme les câbles de téléphones endommagés.

Retour sur le mouvement du « Do It Yourself » et les différentes tendances qui en découlent !

Réparation créative

Le Kintsugi est une méthode traditionnelle japonaise de réparation de la céramique. Elle consiste à laisser ressortir les imperfections apparentes de la réparation en utilisant des pigments dorés ou argentés dans la résine.

Le Kintsugi est une méthode traditionnelle japonaise de réparation de la céramique. Elle consiste à laisser ressortir les imperfections apparentes de la réparation en utilisant des pigments dorés ou argentés dans la résine.

Un moment d'inattention, un faux mouvement et votre assiette en porcelaine se retrouve par terre, en morceaux. Si le plat ne fait pas partie de votre plus beau service, il est probable que vous ramassiez les morceaux pour les mettre directement à la poubelle. Après tout, il est aujourd’hui facile de la remplacer en un rien de temps. Auparavant il était normal de repriser ses chaussettes, rapiécer ses vêtements, colmater les fissures ou recoller les morceaux cassés. Aujourd’hui encore, au Japon, réparer les objets en porcelaine est considéré comme un art à part entière appelé le « Kitsungi ». Plus qu'un simple travail de réparation, cette méthode permet de donner une deuxième vie à de vieux objets et de faire de leurs imperfections de véritables décorations. Seulement une poignée de maîtres connaissent encore cette technique, qui consiste à recouvrir chaque fragment de plusieurs couches d'une résine d'arbre spéciale, puis de les laisser sécher pendant plusieurs mois. De délicats pigments couleur or ou argent présents dans la résine transforment alors les fissures en parures brillantes.

En Europe, les appareils endommagés et les objets usés gagnent en popularité. La tendance actuelle met l'accent sur le partage, la transformation et la réparation. Les objets que l'on n’utilise plus ne doivent pas nécessairement finir à la poubelle :  les vêtements d'occasion en sont l’exemple classique. Cependant, aujourd'hui les consommateurs ne se contentent plus d'acheter des produits d'occasion : ils les échangent ou les louent. Dans les villes en particuliers, les communautés d'échanges se sont rapidement développées grâce à l’essor des applications dédiées.

862352

Open Slideshow Second Hand

Un nombre croissant de personnes achètent des vêtements de seconde main dans des friperies ou des marchés aux puces.

Open Slideshow Flohmarkt

Dans les braderies, toutes sortes d'objets changent de propriétaires pour une nouvelle vie.

« Shabby chic », « vintage », « upcycling » ... L’originalité mise à l’honneur

Même les matériaux qui semblent sans valeur peuvent avoir une deuxième vie et faire partie d'une œuvre de designer audacieuse, ou tout du moins devenir des éléments de décoration inattendus. L'« upcycling » (ou « surcyclage »), désigne le procédé qui consiste à redonner de la valeur aux objets en leur attribuant une nouvelle fonction. Un des produits d'upcycling les plus connus est un sac à bandoulière fabriqué à partir de bâches de camions que le designer suisse Markus Freitag vend via son entreprise  éponyme depuis 1993. Les idées visant à réutiliser des objets mis au rebut pour les proposer de nouveau à la vente.  Par exemple, l'entreprise hollandaise Newspaper Wood a commencé à inverser l'un des plus anciens procédés de production : au lieu de fabriquer du papier avec du bois, ses concepteurs produisent des meubles en « bois de journal » en pressant de vieux journaux et en les recouvrant d'un enduit. A partir des blocs obtenus, il crée de solides lampes et des tables uniques. De la même façon, les fondateurs de bureo achètent des vieux filets de pêche cassés à des pêcheurs chiliens. Cela permet que ces filets ne soient pas jetés en mer, où ils deviendraient des pièges mortels pour les poissons. Les entrepreneurs les font ensuite fondre pour les transformer en planches de skateboards neuves.

Sich kreativ betätigen

Libérer sa créativité et fabriquer quelque chose de ses propres mains est une tendance croissante chez les jeunes citadins.

La durée de vie d'un objet peut également être rallongée simplement en le repeignant, en le transformant ou en l'accrochant à un mur. Si vous ne voulez pas investir dans de nouvelles pièces, retroussez vos manches et créez vous-mêmes quelque chose de neuf à partir de quelque chose de vieux. Transformer des palettes en mobilier de balcon ou de vieilles boites en bois en tables basses est un jeu d'enfant. Il existe d'innombrables blogs et tutoriels vidéo montrant des amateurs de DIY fabriquer des objets uniques et élégants à partir de vieux objets. Les débutants peuvent commencer par utiliser des bouteilles en verre comme récipients ou par peindre des échelles en bois.

862354

Open Slideshow Couchtisch aus alten Holzkisten

Les objets d'apparence sans valeurs sont transformés en pièces originales grâce à l'upcycling. Par exemple, de vieilles boîtes en bois peuvent devenir une table basse unique.

Open Slideshow Glasflaschen umgestalten

Avec un peu de créativité, les bouteilles en verre peuvent être transformées en lampes, en bols ou encore en vases.

Pour de nombreuses personnes, un meuble fait-main a plus de valeur qu'un meuble acheté en magasin.
De nos jours, les jeunes citadins sont les premiers à fréquenter les braderies où ils passent leurs week-ends à fouiller en quête de trésors oubliés, de meubles d'époque et de curiosités abandonnées qu'ils pourront recycler et transformer chez eux.

Bricoler pour éviter de jeter

La façon la plus simple de ne pas jeter ses objets est encore de les réparer. Malheureusement, c'est précisément pour réparer des petits défauts que la plupart des consommateurs manquent de connaissances. Au cours des dernières années, les, « repair cafés » (ou « cafés de réparation ») ont commencé à apparaître pour réunir ceux qui disposent des compétences techniques et ceux qui veulent apprendre. Que le problème concerne un grille-pain défectueux, un jouet abîmé ou une lampe cassée, les novices y trouveront tous les outils dont ils ont besoin, ainsi qu’un bricoleur volontaire pour les aider. Le premier « repair café » à ouvert à Amsterdam en 2009. Aujourd'hui, 1500 lieux existent autour du monde pour réparer ses meubles, vêtements ou appareils électroniques. Plutôt que de faire payer un prix fixe, les cafés récupèrent les contributions et pourboires pour les assistants bénévoles.

Le mouvement des « Makers » opère lui à plus grande échelle. Il est constitué de jeunes inventeurs qui veulent démocratiser les procédés de production et collaborer à des prototypes de créations. Ces solutions techniques sont souvent basées sur des applications existantes ou sur de vieux objets que les Makers améliorent, connectent et utilisent de façons nouvelles.

Repair Café

Inventeurs et créatifs travaillent ensemble pour développer des idées et projets dans des ateliers et laboratoires. Selon le principe du « Do-it-yourself », la créativité et le savoir-faire technique ne font pas que donner naissance à de nouvelles inventions, les vieux objets peuvent en effet être remis au gout du jour grâce aux « repair cafés ».