• France | Changer de site
  • Contact
  • Ajouter à Mes Favoris
  • Partager

19 mai 2016  Düsseldorf / Allemagne

Confirmation des perspectives pour 2016

Au premier trimestre, Henkel a enregistré une bonne performance en termes de ventes et de bénéfices

  • Les ventes ont atteint 4 456 millions d'EUR : croissance organique +2,9 % (enregistrées +0,6%)
  • Croissance des ventes sur les marchés émergents : organique +6,3 %
  • Résultat d'exploitation* : +6,2 % à 751 millions d’EUR
  • Résultat par action préférentielle* (Earning Per Share) : +7,6 % à 1,27 euro
  • Forte amélioration de la marge EBIT* : +80 points de base à 16,8 %

« Henkel a bien commencé l'exercice 2016. Nous avons encore fait progresser les ventes et les bénéfices, tout en augmentant significativement le résultat d’exploitation ajusté à 16,8 %. Nos trois secteurs d’activité ont contribué à cette bonne performance globale. Nous avons une fois de plus obtenu une forte croissance organique sur nos marchés émergents », a indiqué Hans Van Bylen, Président du Comité de Direction de Henkel.
S'agissant de l'année en cours, Hans Van Bylen a déclaré : « Nous nous attendons à ce que le contexte du marché reste globalement difficile en 2016 – avec une croissance économique mondiale modérée, beaucoup d'incertitudes sur les marchés et une évolution défavorable du marché des changes. » Nous allons donc mettre à profit nos marques fortes, nos positions de leader sur les marchés et nos capacités d'innovation pour atteindre nos objectifs ambitieux.

Confirmation des perspectives pour 2016

Hans Van Bylen a confirmé les perspectives de Henkel pour l'exercice en cours : « Nous nous attendons à une croissance organique des ventes de 2 à 4 % sur l'ensemble de l'exercice 2016. Nous nous attendons également à progression de la marge EBIT ajustée à environ 16,5 % et nous prévoyons une augmentation des bénéfices ajustés par action préférentielle à un niveau compris entre 8 et 11 %. »

Développement des ventes et du résultat au premier trimestre 2016

Rapport Trimestriel Q1/2016 (Anglais)

Au cours du premier trimestre 2016, les ventes ont augmenté de 0,6 % pour atteindre 4 456 millions d'EUR. Après ajustement des effets négatifs liés aux opérations de change s'élevant à 3,4 %, les ventes ont progressé de 4,0 %. Organiquement, c’est-à-dire après ajustement des effets liés aux opérations de change, aux acquisitions et désinvestissements, les ventes ont augmenté de 2,9 %.

Le secteur d'activité Laundry & Home Care a fortement augmenté ses ventes, avec une croissance organique de 4,7 %. Le secteur d'activité Beauty Carea enregistré une solide croissance organique de ses ventes, de 2,6 %. Les ventes du secteur d'activité Adhesive Technologies se sont également améliorées, avec une croissance organique de 2,1 %.

Après ajustement des produits et des dépenses exceptionnels ainsi que des dépenses pour restructuration, le résultat d'exploitation ajusté (EBIT) a progressé de 6,2 %, passant de 707 millions d’EUR à 751 millions d'EUR. Le résultat d'exploitation a augmenté de 10,7 %, passant de 648 millions d’EUR à 717 millions d'EUR.

La rentabilité des ventes ajustée (marge EBIT) a enregistré une très forte croissance de 0,8 point, pour atteindre 16,8 %. La rentabilité des ventes est passée de 14,6 % à 16,1 %.

Le résultat financier de Henkel a atteint - 7 millions d'EUR, ce qui représente une amélioration de 2 millions d'EUR. Cela s'explique en particulier par le remboursement d'une obligation hybride en novembre 2015. Le taux d'imposition s’est élevé à 24,2 % alors qu'il était de 24,6 % au même trimestre de l'année précédente.

Après déduction des participations ne donnant pas le contrôle, le bénéfice net ajusté trimestriels'est amélioré de 7,6 % en passant de 510 millions d'EUR à 549 millions d'EUR. Le bénéfice net trimestriel a augmenté de 11,6 % en passant de 482 millions d'EUR à 538 millions d'EUR. Après déduction des participations ne donnant pas le contrôle, d'un montant de 13 millions d'EUR, le bénéfice net s'est élevé à 525 millions d'EUR (même trimestre de l'année précédente : 470 millions d’EUR).

Le résultat par action préférentielle après ajustement (EPS) a augmenté de 7,6 %, passant de 1,18 euro à 1,27 euro. Sans ajustement, il est passé de 1,09 euro à 1,21 euro.

Le rapport entre le fonds de roulement netet les ventes s'est amélioré de 0,8 point à 5,4 %, principalement grâce aux effets des taux de change et à des niveaux de stock plus bas.

La position financière nette de Henkel au 31 mars 2016 s'établissait à 452 millions d'EUR. Au 31 décembre 2015, elle était de 335 millions d'EUR.

Évolution des activités au cours du premier trimestre 2016

Le secteur d'activité Laundry & Home Care a de nouveau enregistré une croissance rentable au premier trimestre 2016. Grâce à de plus fortes parts de marché, les ventes ont organiquement augmenté de 4,7 % par rapport à l'année précédente, surpassant les marchés concernés. En valeur nominale, les ventes ont progressé de 2,7 % pour atteindre 1 333 millions d’EUR (même trimestre de l'année précédente : 1 298 millions d’EUR).

La forte progression organique des ventes peut être principalement mise sur le compte de la performance sur les marchés émergents. La croissance a été à deux chiffres en Europe de l'Est et en Asie (hors Japon). L'Afrique et le Moyen-Orient ont également enregistré de forts taux de croissance, bien que le contexte du marché reste difficile. Les ventes ont été bonnes en Amérique latine. L'évolution des ventes a également été positive sur les marchés matures. Dans un environnement très concurrentiel, la croissance des ventes a été positive en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord.

Lerésultat d'exploitation ajustédu secteur d'activité Laundry & Home Care a augmenté de 9,5 %, passant à 243 millions d'EUR. La rentabilité des ventes a enregistré une forte hausse de 1,1 point pour atteindre 18,2 %. Le résultat d'exploitation a augmenté de 23,3 %, passant de 192 millions d’EUR à 236 millions d'EUR.

Le secteur d'activité Beauty Care a également maintenu sa croissance rentable au cours du premier trimestre 2016. Grâce aux nouvelles parts de marché remportées, les ventes ont progressé organiquement de 2,6 % – un taux de croissance encore une fois supérieur à celui des marchés concernés. En valeur nominale, les ventes ont progressé de 1,1 % pour atteindre 950 millions d’EUR (même trimestre de l'année précédente : 940 millions d’EUR).

Le succès de la progression de ce secteur s'est poursuivie sur les marchés émergents avec une très forte augmentation organique des ventes. L'Europe de l'Est a joué un rôle majeur, grâce à un taux de croissance à deux chiffres. La croissance des ventes en Amérique latine et en Asie (hors Japon) a été positive. L'Afrique et le Moyen-Orient ont enregistré de très bons taux de croissance. Par rapport au même trimestre de l'année précédente, les ventes sur les marchés matures ont été positives. Les activités en Amérique du Nord ont particulièrement contribué à ce résultat, car la croissance des ventes y a été très forte. Une croissance positive a également été observée sur les marchés matures de la région Asie-Pacifique. L'arrivée sur les marchés de nouveaux concurrents toujours plus nombreux et la pression intense exercée sur les prix expliquent que les ventes en Europe de l'Ouest n'aient pas atteint le niveau du même trimestre de l'année précédente.

Le résultat d'exploitation ajusté du secteur d'activité Beauty Care a progressé de 5,0 % par rapport au même trimestre de l'année précédente, pour s'établir à 157 millions d'EUR. La rentabilité des ventes a enregistré une forte hausse de 0,6 point pour atteindre 16,5 %. Le résultat d'exploitation a augmenté de 7,5 % à 143 millions d'EUR.

Le secteur d'activité Adhesive Technologies a réalisé une solide croissance organique des ventes de 2,1 % au cours du premier trimestre. En valeur nominale, les ventes ont légèrement baissé, de 0,8 %, pour atteindre 2 144 millions d’EUR (même trimestre de l'année précédente : 2 160 millions d’EUR).

Les marchés émergents ont poursuivi leur évolution positive, grâce à une bonne croissance organique des ventes. En Amérique latine, elle a dépassé les 10 %. Les activités en Europe de l'Est se sont également fortement développées malgré la situation politique difficile dans certains pays de la région. En Asie (hors Japon), les ventes ont été positives. Dans la région Afrique/Moyen-Orient, les ventes n'ont pas atteint le niveau du premier trimestre 2015. Les performances sur les marchés matures sont restées stables dans l'ensemble. La croissance des ventes a été positive en Amérique du Nord, alors que les ventes sur les marchés matures de la région Asie-Pacifique et d'Europe de l'Ouest sont restées légèrement inférieures à celles du même trimestre de l'année précédente.

Le résultat d'exploitation ajusté du secteur d'activité Adhesive Technologies a augmenté de 6,4 % par rapport au premier trimestre 2015, pour s'établir à 376 millions d'EUR. La rentabilité des ventes a enregistré une forte hausse de 1,1 point pour atteindre 17,5 %. Le résultat d'exploitation a augmenté de 5,5 %, passant à 364 millions d'EUR.

Évolution par région au cours du premier trimestre 2016

Dans un environnement de marché très concurrentiel, Henkel a enregistré une baisse organique des ventes en Europe de l'Ouest, de 0,5 % par rapport au même trimestre de l'année précédente. Les bonnes performances en Europe du Sud et la croissance en France n'ont pas suffi à compenser la légère baisse constatée en Allemagne. Les ventes ont un peu faibli et ont représenté 1 528 millions d'EUR. En Europe de l'Est, les ventes ont atteint un taux de croissance à deux chiffres (10,9 %), principalement grâce aux résultats obtenus en Russie et en Turquie. Les ventes s'élevaient à 629 millions d’EUR, ce qui représente une légère hausse par rapport à l'année dernière. La régionAfrique/Moyen-Orienta enregistré une solide croissance organique des ventes au premier trimestre 2016 (3,5 %), bien que l'instabilité politique et économique qui règne dans certains pays ait continue de perturber le développement des activités. S'établissant à 349 millions d'EUR, les ventes étaient en légère baisse par rapport à l'année précédente.

En Amérique du Nord, la croissance organique des ventes a été bonne (2,4 %), et tous les secteurs d'activité y ont contribué. Les ventes sont passées de 885 millions d'EUR à 926 millions d'EUR. En Amérique latine, les ventes ont progressé organiquement de 8,3 %. Les bons résultats obtenus au Mexique ont largement contribué à cette très nette amélioration. Nominalement les ventes ont atteint 247 millions d’EUR, contre 274 millions d'EUR au premier trimestre 2015. Malgré le ralentissement de la croissance en Chine, les ventes organiques ont progressé de 2,2 % dans la région Asie-Pacifique. L'évolution des ventes en Chine a été positive. Dans la région, les ventes sont passées de 732 millions d'EUR à 747 millions d'EUR.
Sur les marchés émergents, la croissance organique est restée forte à 6,3 %, et tous les secteurs d'activité ont contribué à cet essor. Les effets négatifs liés aux opérations de change expliquent que les ventes aient chuté de 1,8 %, à 1 837 millions d'EUR. La part des ventes du groupe sur les marchés émergents (41 %) était légèrement inférieure à celle du même trimestre de l'année précédente. Les ventes sur les marchés matures ont organiquement progressé de 0,5 % et se sont élevées à 2 589 millions d'EUR.

Perspectives du groupe Henkel pour 2016

Pour l'exercice 2016, Henkel s'attend à une croissance organique des ventes comprise entre 2 et 4 %, le taux de croissance de chaque secteur d'activité devrait se situer dans cette tranche. Henkel s'attend également à un léger accroissement de la part des ventes sur les marchés émergents. En ce qui concerne la rentabilité des ventes ajustée (EBIT), Henkel s'attend à ce qu'elle augmente par rapport à l'année précédente et atteigne environ 16,5 %. La rentabilité des ventes ajustée de chaque secteur d'activité devrait être égale ou supérieure à celle observée l'année précédente. Henkel s’attend à une augmentation des bénéfices ajustés par action préférentielle comprise entre 8 et 11 %.


* Après ajustement des produits et des dépenses exceptionnels ainsi que des dépenses pour restructuration.

Ce communiqué de presse en français est une traduction de la version originale.