• France | Changer de site
  • Contact
  • Ajouter à Mes Favoris
  • Partager

4 janv. 2017  Paris

Transformer des déchets végétaux pour créer des composants adhésifs plus durables

Henkel est un partenaire du projet GreenSolRes, une initiative qui transforme les déchets végétaux (type bois, maïs, paille) en substances qui peuvent être utilisées dans la production d’adhésifs et de biens de consommation. Une alternative durable aux produits pétroliers.

Le projet GreenSolRes vise à établir une production industrielle durable et compétitive d'acide lévulinique (LVA), un produit chimique polyvalent qui peut être converti en composants, solvants et résines pour les produits Henkel, en particulier pour les adhésifs.

Cet acide est produit à partir de déchets cellulosique et combustibles agricoles, c’est-à-dire à partir de la cellulose présente dans les déchets de type bois, maïs, paille, etc. ce qui signifie que cela ne concurrence pas l’approvisionnement alimentaire. Ce procédé permet une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 70% par rapport à l’utilisation de leurs équivalents fossiles.

Le projet a débuté en septembre 2016 et durera 4 ans. Pendant cette période, GreenSolRes vise à prouver la compétitivité de l’acide lévulinique en termes de coûts, d’impact environnemental et de performance technique. L’objectif est d’optimiser tous les composants du processus pour permettre une exploitation commerciale de ce procédé dès validation finale du projet.

Transformer des déchets végétaux en composants pour les adhésifs, une initiative du projet GreenSolRes dont Henkel est un partenaire.

Transformer des déchets végétaux en composants pour les adhésifs, une initiative du projet GreenSolRes dont Henkel est un partenaire.