30 juin 2020

Tribune de David Katz – Fondateur & PDG de Plastic Bank

Comment les partenariats contribuent à l'essor d'une économie circulaire ?

David DiBernardino, Senior Vice President, Sales Beauty Care, North America, Filippos Minaidis, Regional Head, Beauty Care Retail North America & General Manager, Zotos Professional and David Katz participated at a Henkel beach clean-up event, held in San Juan, Puerto Rico in February 2020.

Alors que nous célébrions le 50e anniversaire de la Journée de la Terre, il est important de mettre en lumière l'une des plus grandes zones de déclin environnemental : nos océans. En effet, 40% des surfaces océaniques sont actuellement recouvertes de plastique et on estime que d'ici 50 ans ce matériau y sera plus abondant que tous les poissons présents dans la mer.

Il ne fait aucun doute que les déchets plastiques continuent à être un problème croissant dans le monde entier, à l’intérieur et à l’extérieur des océans. Mais quelle en est la cause ? Et, plus important encore, quelle est la solution à long-terme ?

Pour mieux comprendre la présence de déchets plastiques dans les océans, il est essentiel d'explorer l'une des causes profondes de ce phénomène : l'extrême pauvreté. Malheureusement, de nombreux pays ayant un taux de pauvreté élevé ne disposent pas des ressources nécessaires pour mettre en place des infrastructures de collecte et de recyclage des déchets. On estime qu'environ 8 millions de tonnes de déchets plastiques pénètrent dans l'océan chaque année et qu'environ 90 % de ces déchets proviennent de 10 rivières du monde entier (8 en Asie et 2 en Afrique). De plus, en raison du ralentissement de la diminution de la pauvreté, le monde n'est pas en voie de mettre fin à la pauvreté d'ici 2030.

David Katz, Fondateur & PDG de Plastic Bank

David Katz, Fondateur & PDG de Plastic Bank

Comme pour de nombreux problèmes environnementaux de cette ampleur et de cette complexité, il existe un certain nombre de solutions mais seulement quelques-unes s'attaquent à la cause profonde du problème. Nous avons fondé une entreprise sociale basée à Vancouver - Plastic Bank - en 2013 pour apporter une solution et ainsi empêcher l'écoulement du plastique dans nos océans. Nous construisons des écosystèmes de recyclage éthique dans les communautés côtières et nous retraitons les matériaux pour ensuite les réintroduire dans la chaîne d'approvisionnement mondiale. Plastic Bank donne les moyens de développer une société régénératrice.

David Katz et des employés de Henkel lors d'un nettoyage de plage à San Juan, Porto Rico en février 2020.

David Katz et des employés de Henkel lors d'un nettoyage de plage à San Juan, Porto Rico en février 2020.


Nos partenaires, comme Henkel, sont au cœur de notre modèle et de notre succès à long-terme. Nous avons constaté que les défis mondiaux tels que les déchets plastiques ne peuvent être relevés sans le soutien, les ressources et les connaissances d'organisations comme Henkel. Notre partenariat avec Henkel nous permet de mettre notre modèle à une autre échelle et, en fin de compte, de développer une économie circulaire.

« Nous sommes fiers de notre collaboration avec Plastic Bank, qui lutte contre deux des plus grands défis mondiaux actuels : les déchets plastiques et la pauvreté. Ce partenariat offre une occasion unique de poursuivre notre objectif d’intégrer davantage de plastique recyclé dans les emballages de produits tout en assurant un revenu régulier au collecteur. »

Henkel a été notre premier partenaire et la première entreprise mondiale de biens de grande consommation à s'associer à Plastic Bank. À la suite des résultats de notre partenariat lancé en 2017, nous avons récemment décidé de prolonger celui-ci de 5 ans. Dans le cadre de cette prolongation, Henkel continuera à soutenir les projets en cours en Haïti, aux Philippines et en Indonésie, tout en contribuant au développement des infrastructures de plus de 400 points de collecte Plastic Bank en Égypte. Rien qu'en 2020, Henkel aidera à intégrer plus de 600 tonnes de matière recyclée - appelée Social Plastic® - dans l'emballage de ses produits.

Un des moyens par lequel nous développons une économie circulaire avec Henkel est l'activation de centres de collecte de déchets dédiés dans les régions touchées par la pollution du plastique. Ces centres spécialisés servent de zones où les communautés locales peuvent retourner les déchets plastiques collectés et les échanger contre des produits de première nécessité pour les familles, tels que des produits alimentaires, du combustible pour la cuisine, le financement des frais de scolarité ou encore une assurance maladie.

Par exemple, nous avons établi trois centres de collecte en Haïti en partenariat avec Henkel, où plus de 200 tonnes de Social Plastic® ont été collectées, triées et introduites dans la chaîne de valeur du recyclage. Nous avons également travaillé avec Henkel pour établir un écosystème de recyclage en Égypte, qui devrait atteindre une capacité de collecte supplémentaire allant jusqu'à 5 000 tonnes par an, ce qui correspond à un milliard de bouteilles sur une période de cinq ans.

David Katz visite fréquemment les sites Henkel et sensibilise les équipes à l'importance d'une utilisation responsable des plastiques.

David Katz visite fréquemment les sites Henkel et sensibilise les équipes à l'importance d'une utilisation responsable des plastiques.

Nous croyons fermement que ce type de solutions et de programmes à long terme avec des partenaires engagés, comme Henkel, sont essentiels pour réduire les déchets et, plus important encore, pour soutenir une société régénératrice. Notre partenariat continuera d’être d’une importance vitale dans le futur, car les consommateurs se tournent de plus en plus vers les entreprises et les marques pour qu’elles montrent la voie dans la mise en œuvre de changements et de programmes qui contribuent à protéger notre environnement.

 

 Ce texte est une traduction de la version originale