• France | Changer de site
  • Contact
  • Ajouter à Mes Favoris
  • Partager

17 sept. 2019  Düsseldorf / Allemagne

La société change, de nouvelles technologies émergent, et la demande en avions et satellites décolle

De nouveaux sommets – Comment de nouvelles tendances bouleversent et accélèrent la croissance de l’industrie aérospatiale ?

Game-changing trends are accelerating growth in the aerospace industry

 

La mondialisation, l’ère du numérique et le besoin urgent de protection de notre planète transforment notre manière moderne de vivre et entrainent une révolution de l'industrie aérospatiale. La demande en transport aérien et en communications par satellite s’accélère à une vitesse supersonique, entrainant dans son sillage de nouvelles opportunités et de nouveaux défis. Mais comment les entreprises y répondent-elles ?

Profiter des vents favorables

La demande dans les secteurs du transport aérien et des communications par satellite sont plus élevées que jamais et elles s’accélèrent encore aujourd’hui. L’augmentation de la quantité de touristes et de passagers d'affaires est due à la mondialisation et à l’essor des compagnies à bas coûts. Les nouvelles technologies engendrent elle un attrait mondial fort pour les systèmes électroniques novateurs et les services par satellites. De manière générale, la quantité d’avions devrait plus que doubler dans les 20 prochaines années, tandis que les experts prévoient une multiplication par six du nombre de satellites dans les dix prochaines années, par rapport à la décennie précédente.

Les entreprises doivent produire plus d’avions et de satellites que jamais, et ce à un rythme jamais vu jusqu’alors. Cela représente un challenge important pour le secteur car les processus de fabrication actuels n’arrivent pas encore à tenir la cadence. L’industrie aérospatiale ne pourra donc tirer profit de cette explosion de la demande qu’en implémentant des transformations majeures, en développant son automatisation et en développant des procédés de fabrication plus efficaces, ainsi qu’en simplifiant la conception et en utilisant de matériaux novateurs.

The aircraft manufacturers Airbus and Boeing estimate that the number of aircraft could rise from 20,000 to almost 50,000 in the next 20 years

Les constructeurs Airbus et Boeing estiment que le nombre d’avions pourrait passer de 20 000 à pratiquement 50 000 dans les 20 années à venir.

Décollage pour les avions légers et les moteurs électriques

La sensibilisation grandissante à l’impact environnemental du transport aérien accélère cette transformation des industries aéronautique et aérospatiale. L’importance grandissante accordée au développement durable exerce une forte pression sur l’industrie aérospatiale, amplifiée par la multiplication des réglementations sur les émissions de gaz à effet de serre et la pollution sonore des avions – telles que le rapport Flightpath 2050 de la Commission Européenne. Les entreprises qui fabriquent des avions et des satellites recherchent donc des technologies durables ayant le potentiel de réduire les nuisances sonores et l’empreinte carbone de l’industrie aéronautique.

De nombreux constructeurs prennent en compte ces facteurs dès la phase de développement. Ils cherchent ainsi à réduire le poids des avions en remplaçant le métal par des matériaux plus légers en fibre de carbone, ou par des hybrides avancés combinant aluminium et fibre de carbone. L’objectif : créer des avions plus légers qui consomment moins de carburant et génèrent moins d'émissions.


De nombreuses sociétés de l’industrie aérospatiale se penchent sur le potentiel des moteurs électriques en tant qu’alternative aux moteurs à carburants fossiles. Si cette technologie se développe avec succès, elle rendrait les moteurs d’avion plus discrets, plus économiques et plus légers. Ce qui pourrait potentiellement limiter leur impact sur la planète.

Les technologies autonomes en plein essor.

Le fuselage et le moteur ne sont pas les seuls composants à changer – la révolution est également en marche dans le cockpit. Les technologies numériques ouvrent des opportunités de création de systèmes de contrôle et de guidage électroniques de pointe, ainsi que de capteurs de vitesse, de température, et de nombreuses autres données. Ces technologies veillent à ce que les passagers arrivent à destination aussi rapidement que possible et en sécurité.

Les capteurs jouent également un rôle central dans le développement des avions à pilotage automatique. En fournissant des données en temps réel, ils pourraient permettre aux systèmes de gestion autonome des vols d’adapter les trajets aériens en fonction des conditions. Les prototypes actuels se penchent sur l’application de cette technologie pour les drones assurant la livraison des boutiques en ligne, ainsi que pour les taxis volants. La science-fiction se mêle à la réalité. En effet, les experts estiment qu’il pourrait y avoir au moins 10 000 taxis volants en service dès 2030.

Experts estimate that there could be up to 10,000 flying taxis in service as soon as 2030

Les experts estiment qu’il pourrait y avoir au moins 10 000 taxis volants en service dès 2030.

Impression 3D – à la conquête d’une nouvelle dimension

Si les drones de livraison et les taxis volants semblent complètement futuristes, qu’en est-il des avions et engins spatiaux fabriqués grâce à une imprimante 3D ? L’industrie aérospatiale explore l’utilisation potentielle de la fabrication additive pour produire certaines pièces et certains composants des avions et des satellites. Celle-ci pourrait permettre de produire plus rapidement des designs simplifiés et ainsi contribuer au développement durable en limitant les déchets.

L’impression 3D a déjà été utilisée pour créer des prototypes dans les secteurs de l’automobile, de la santé et de la mode. Les fabricants d’avions et d’engins spatiaux recherchent maintenant des applications pour les moteurs et les turbines, ainsi que pour les ailes et l’habitacle. L’impression 3D pourrait changer la donne et aider les entreprises à répondre à la demande grandissante en réduisant les délais de production tout en améliorant la sécurité, les composants imprimés en 3D étant souvent plus durables.

Rester la tête dans les nuages grâce à la maintenance et aux réparations

Bien entendu, la production de composants fiables pour les engins spatiaux et les avions n’est qu'une première étape. Les avions et les satellites sont amenés à être utilisés jusqu’à 40 ans, et doivent donc être résistants à l’usure normale mais aussi tenir face aux conditions les plus extrêmes. La température dans l’espace peut par exemple passer très rapidement de -170 à plus de +120 degrés Celsius.


Pour cette raison, les matériaux utilisés pour les avions et les engins spatiaux doivent répondre à un cahier des charges strict en matière de qualité et de sécurité. Il est d’une importance capitale de réaliser l’entretien et les réparations de ces véhicules de manière fiable et récurrente. Du fuselage aux ailes en passant par le moteur et les composants, une vaste gamme d’adhésifs, de lubrifiants et de nettoyants est utilisée pour assurer la fiabilité des avions, tout en réparant tout potentiel dégât et en assurant la conformité aux réglementations locales et internationales.

Passengers and aircraft manufacturers agree on that safety is the top priority

Les passagers comme les constructeurs s’accordent à dire que la sécurité est la priorité. Pour cette raison, les matériaux utilisés pour les avions et les engins spatiaux doivent répondre à un cahier des charges strict en matière de qualité et de sécurité.

Henkel est à bord

L’avenir de l’industrie aérospatiale sera façonné par des innovations telles que les moteurs électriques, les taxis volants autonomes ou encore l’impression 3D. Mais il sera également impacté par la manière dont les entreprises feront face à ces innovations et s’adapterons pour répondre à la demande grandissante pour le transport aérien et les communications par satellite. Nous pouvons d’ores et déjà constater que les entreprises se mettent en ordre de marche. Ces dernières, ainsi que les organisations de toute la chaîne de valeur explorent d’ores et déjà des technologies révolutionnaires et développent leurs capacités.

Les solutions Adhesive Technologies de Henkel apparaissent déjà dans plus de 1500 cahiers des charges du secteur aéronautique, et ce dans le monde entier. Nos adhésifs sont utilisés pour coller certaines pièces du fuselage et nos matériaux novateurs se cachent dans les moteurs et les intérieurs, tandis que nos revêtements, traitements de surface et produits de maintenance servent aux systèmes de contrôle du cockpit, de divertissement à bord, de guidage et de capteurs. Quel que soit l'avenir de l’industrie aérospatiale, Henkel sera à bord – contribuant à rendre vos vols plus tranquilles, plus surs et plus durables.